Tehilim 139 / תהלים קלט

Ne perdez plus le fil! Cliquez sur une ligne pour la mettre en surbrillance.

Pour ramener l’amour entre mari et femme

א לַמְנַצֵּחַ, לְדָוִד מִזְמוֹר: יְהוָה חֲקַרְתַּנִי,וַתֵּדָע.

ב אַתָּה יָדַעְתָּ, שִׁבְתִּי וְקוּמִי;בַּנְתָּה לְרֵעִי, מֵרָחוֹק.

ג אָרְחִי וְרִבְעִי זֵרִיתָ;וְכָל-דְּרָכַי הִסְכַּנְתָּה.

ד כִּי אֵין מִלָּה, בִּלְשׁוֹנִי;הֵן יְהוָה, יָדַעְתָּ כֻלָּהּ.

ה אָחוֹר וָקֶדֶם צַרְתָּנִי;וַתָּשֶׁת עָלַי כַּפֶּכָה.

ו פלאיה (פְּלִיאָה) דַעַת מִמֶּנִּי;נִשְׂגְּבָה, לֹא-אוּכַל לָהּ.

ז אָנָה, אֵלֵךְ מֵרוּחֶךָ;וְאָנָה, מִפָּנֶיךָ אֶבְרָח.

ח אִם אֶסַּק שָׁמַיִם, שָׁם אָתָּה;וְאַצִּיעָה שְּׁאוֹל הִנֶּךָּ.

ט אֶשָּׂא כַנְפֵי-שָׁחַר;אֶשְׁכְּנָה, בְּאַחֲרִית יָם.

י גַּם-שָׁם, יָדְךָ תַנְחֵנִי;וְתֹאחֲזֵנִי יְמִינֶךָ.

יא וָאֹמַר, אַךְ-חֹשֶׁךְ יְשׁוּפֵנִי;וְלַיְלָה, אוֹר בַּעֲדֵנִי.

יב גַּם-חֹשֶׁךְ,לֹא-יַחְשִׁיךְ מִמֶּךָּ: וְלַיְלָה, כַּיּוֹם יָאִיר--כַּחֲשֵׁיכָה, כָּאוֹרָה.

יג כִּי-אַתָּה, קָנִיתָ כִלְיֹתָי;תְּסֻכֵּנִי, בְּבֶטֶן אִמִּי.

יד אוֹדְךָ--עַל כִּי נוֹרָאוֹת, נִפְלֵיתִי: נִפְלָאִים מַעֲשֶׂיךָ;וְנַפְשִׁי, יֹדַעַת מְאֹד.

טו לֹא-נִכְחַד עָצְמִי,מִמֶּךָּ: אֲשֶׁר-עֻשֵּׂיתִי בַסֵּתֶר;רֻקַּמְתִּי, בְּתַחְתִּיּוֹת אָרֶץ.

טז גָּלְמִי, רָאוּ עֵינֶיךָ,וְעַל-סִפְרְךָ, כֻּלָּם יִכָּתֵבוּ: יָמִים יֻצָּרוּ;ולא (וְלוֹ) אֶחָד בָּהֶם.

יז וְלִי--מַה-יָּקְרוּ רֵעֶיךָ אֵל;מֶה עָצְמוּ, רָאשֵׁיהֶם.

יח אֶסְפְּרֵם, מֵחוֹל יִרְבּוּן;הֱקִיצֹתִי, וְעוֹדִי עִמָּךְ.

יט אִם-תִּקְטֹל אֱלוֹהַּ רָשָׁע;וְאַנְשֵׁי דָמִים, סוּרוּ מֶנִּי.

כ אֲשֶׁר יֹמְרוּךָ, לִמְזִמָּה;נָשׂוּא לַשָּׁוְא עָרֶיךָ.

כא הֲלוֹא-מְשַׂנְאֶיךָ יְהוָה אֶשְׂנָא;וּבִתְקוֹמְמֶיךָ, אֶתְקוֹטָט.

כב תַּכְלִית שִׂנְאָה שְׂנֵאתִים;לְאוֹיְבִים, הָיוּ לִי.

כג חָקְרֵנִי אֵל, וְדַע לְבָבִי;בְּחָנֵנִי, וְדַע שַׂרְעַפָּי.

כד וּרְאֵה, אִם-דֶּרֶךְ-עֹצֶב בִּי;וּנְחֵנִי, בְּדֶרֶךְ עוֹלָם.

1 LamnatséaH'' léDavid mizmor, adonai H'akartani vatedâ.

2 Ata yadâta chivti vékoumi, baneta leré-î méraH'ok.

3 ArH'i vériv-î zerita, vekhol-derakhaï iskanta.

4 Ki ein mila bilchoni, ein Adonaï yadâta khoula.

5 AH'or vakedem tsartani, vatachet âlaï kapekha.

6 Peliha daât mimeni, nisgeva lo-oukhal la.

7 Ana elekh dérouH'ekha, véana mipanekha évrakh.

8 Im esak chamaim cham ata, véhatsi-â chéol hinékha.

9 Essa khanfé-chaH'ar, echkena bahaH'arit yam.

10 Gam-cham yadekha tanH'eni vétoH'azeni yeminekha.

11 Vaomar akh-H'ochekh yéchoufeni, vélayla or baâdeni.

12 Gam-H'ochekh lo-yaH'chikh mimekha, vélayla kayom yaïr kaH'achekha kahora.

13 Ki-ata kanita khil-yotaï, téssoukeni bévetene imi.

14 Oudekha âl ki noraot nifléti, nifla-im maâssekha, vénafchi yada-ât méod.

15 Lo-nikh-H'ad âtsmi mimekha, acher-ousseti beseter, roukamti betaH'tiot arets.

16 Galmi raou ênekha veâl-sifrekha koulam yikatevou, yamim youtsarou, vélo eH'ad bahem.

17 Véli ma-yakerou re-êkha el, mé âtsmou rachéhem.

18 Esperem méH'ol yirboun, hékitsoti véôdi îmakh.

19 Im-tiktol éloha rachâ, vé-anché damim sourou méni.

20 Acher yomeroukha limzima, nasso lachav ârekha.

21 Alo-méssanekha Adonaï assna, ouvit-komemékha etkotat.

22 Takhlit sine-a sénetim, lé-oyevim ayou li.

23 H'akereni el védâ lévavi, béH'oneni vedâ sar-âpaï.

24 Oureé im-derekh-ôtsev bi, ouneH'eni bederekh ôlam.

1 Au chef de chantres, Psaume de David. Eternel, Tu as sondé mon coeur et Tu sais.

2 Tu sais où je prends place et où je me dresse. Bien à l’avance, Tu as connaissance de mes pensées.

3 Tu détermines ma voie et mon repos. Tu es familier de tous mes chemins.

4 Avant même qu’un mot ne naisse sur ma langue, Tu le connais déjà entièrement.

5 Tu m’as façonné, derrière et devant. Tu as posé Ta main sur moi.

6 Cette connaissance est trop prodigieuse, trop sublime pour que je puisse la saisir.

7 Où irai-je pour échapper à Ton esprit de colère ? Où m’enfuirai-je de devant Toi ?

8 Si je m’élève vers les cieux, Tu es là-bas. Si je me couche dans les abîmes profonds, Te voici.

9 Si je me hissais sur les ailes du matin et m’établissais aux confins de la mer,

10 là aussi, Ta main me guiderait et Ta droite me saisirait.

11 Et, si je disais : “ Sûrement, l’obscurité m’enveloppera ”, la nuit serait pour Toi comme la lumière autour de moi.

12 Mais, la pénombre n’est pas sombre pour Toi, la nuit éclaire comme le jour, l’obscurité est comme la clarté.

13 Car, c’est Toi qui a acquis mes reins, qui m’a couvert dans la matrice de ma mère.

14 Je te glorifie de m’avoir merveilleusement formé. Tes oeuvres sont prodigieuses et mon âme en a parfaitement conscience.

15 Ma personne ne T’échappait pas, lorsque j’ai été façonné en cachette, ayant pris forme dans les profondeurs de la terre.

16 Tes yeux ont vu mon esquisse. Dans Ton livre, tout est inscrit. Les jours qui ont été façonnés ne sont pour Lui qu’un seul.

17 Quant à moi, comme Tes pensées me sont précieuses ! Comme leur somme est renversante !

18 Les compterai-je ? Elles sont plus nombreuses que les grains de sable ! Quand je me réveille, je suis encore avec Toi.

19 D.ieu, si Tu pouvais tuer l’impie, les hommes sanguinaires auxquels je demande qu’ils s’éloignent de moi !

20 Car, ils T’exaltent avec une intention impie. Tes adversaires Te rehaussent avec mensonge.

21 Eternel, je déteste ceux qui Te haïssent. J’ai en horreur ceux qui se dressent contre Toi.

22 J’éprouve pour eux la haine la plus profonde. Je les considère comme mes ennemis.

23 Tout-Puissant, examine-moi et sonde mon coeur. Eprouve-moi et sache quelles sont mes pensées.

24 Observe et, si mon comportement est irritant, conduis-moi sur le chemin du monde.